Premier Conseil de l’IEE - Présidents, Vice-présidents, Directeurs et Directeurs adjoints depuis 1996

Le premier conseil de l’IEE (enseignant-e-s, personnels et étudiant-e-s) a élu sa direction et les personnalités extérieures qui y siégeaient le 2 juillet 1992.

LE PREMIER CONSEIL DE L’IEE (1992-1996)

Après une année de fonctionnement avec le statut de composante autonome de l’université – pour permettre sa constitution pédagogique et administrative sous la direction d’une administratrice provisoire (Mireille Azzoug), l’IEE a officiellement élu son conseil d’administration le 2 juillet 1992.

Présidente  : Édith Cresson, ancienne premier ministre et présidente de la société SISIE (puis commissaire européenne à la Recherche, à l’innovation et à la science de 1995 à 1999, fondatrice en 1997 des Écoles de la deuxième chance[1]), aujourd’hui présidente d’honneur de l’EE dont elle a présidé le conseil de 1992 à 2012)

Vice-président-e-s  :

 Renato Ruggiero (de nationalité italienne) : dirigeant de la société Fiat (ancien ministre du commerce extérieur italien, puis directeur général de l’OMC)

 Adelheid Hege (de nationalité allemande) : chercheuse permanente à l’IRES (Institut de recherches économiques et sociales)

Directrice  : Mireille Azzoug, 1992-2003 et 2007-2012) maîtresse de conférences (aujourd’hui directrice honoraire) 

Directeur adjoint (1992 à 2012)  : Renault Zuppinger, professeur

Enseignant-e-s

Outre la directrice et le directeur adjoint :

Jean Claude Boyer, professeur

Bernard Cassen, professeur, titulaire d’une chaire européenne Jean-Monnet

Pierre Dommergues, professeur, directeur de la Mission interuniversitaire des échanges franco-américains (MICEFA)

Sylviane Toporkoff, maîtresse de conférences, HDR (habilitée à diriger les recherches)

Étudiant-e-s

Mireille Beaulieu, Christine Bergeon, Franck Chenet, Sébastien Desrprez

Personnel adminsitratif 

Catherine Husson, responsable administrative

Personnalités extérieures (outre la présidente et les vice-présidents) :

Jean-Michel Baer, directeur du Bureau de représentation des Communautés européenne à Paris

Martine Segond Bauer, directrice de la Maison des écrivains

Marc Prieur, vice-président de la délégation de la Seine Saint-Denis de la Chambre de commerce et d’industrie

Raymond Mège, conseiller régional de l’Ile-de-France, maire du Raincy

Jean-Claude Coulbault, conseiller régional de la Seine-Saint-Denis

Présidents, vice-presidents, directeurs et directeurs adjoints depuis 1996

Président : Francis Wurtz (depuis 2012), ancien député européen et ancien président du groupe de la GUE (Gauche unitaire européenne/Gauche verte nordique)

Vice-présidents : Stève Gentili (1996-2009), président de Forum francophone des affaires et président de la BRED Banque populaire ; Bernard Cassen (depuis 2002), ancien directeur général du Monde diplomatique et président honoraire d’ATTAC ; Francis Wurtz (2009-2012)

Directeur-trice-s : Marc Le Glatin (2003-2007), professeur associé (PAST), directeur du théâtre de Chelles, puis du théâtre de la Cité internationale de Paris ; Anne-Marie Autissier (2012-2017), maîtresse de conférences, HDR, sociologue de la culture ; Michel Mangenot (depuis 2017), professeur, politologue, secrétaire général de l’Association française de science politique

Directeurs adjoints : Marc Le Glatin (2012-2017) ; Alain Quemin (2012-2017), professeur, sociologue de l’art, membre senior de l’Institut universitaire de France ; Arnaud Orain (depuis 2017), professeur, économiste,



[1] Ces écoles ont été mises sur pied pour permettre aux jeunes sans réelles qualifications professionnelles ni diplômes de pouvoir faire une formation valorisante et de se construire un projet d’insertion social qui facilitera leur intégration professionnelle. La France compte aujourd’hui un réseau de 135 sites-écoles qui accueillent plus de 15 000 jeunes de 16 à 25 ans par an sur tout le territoire national.