BONIFACE, Pascal, Comprendre le monde, Les relations internationales pour tous 3e édition, Armand Colin, Paris, 2015.

GUILBAUD, Auriane, Business Partners, Firmes privées et gouvernance mondiale de la santé Les Presses de Science Po, Paris, 2015

ZUPPINGER, Renaud, Identité, culture, Europe en 40 pages Éditions LIRE COMPRENDRE MAINTENANT, Paris, 2015

Ni démocratie, ni association supranationale, ni ceci, ni cela,… L’Europe cherche toujours sa définition et il semble plus aisé de la définir par l’énumération de ce qu’elle n’est pas que par ce qui, positivement, la caractérise. Qu’est donc, en réalité, l’Europe ? Comment interroger le "fait européen" aujourd’hui ? Quelles problématiques envisager pour interroger ce monstre institutionnel qu’est l’Union européenne ?

 

 

LÉVY, Clara, « La figure de l’écrivain : analyse sociologique », in BISENIUS-PENIN, Carole, Résidence d’auteurs, création littéraire et médiations culturelles (1) À la recherche d’une cartographie, Nancy PUN-Éditions universitaires de Lorraine, 2015, p. 25 à 38.

QUEMIN, Alain et VAN HEST, Femke, « The Impact of Nationality and Territory on Fame and Success in the Visual Arts Sector : Artists, Experts, and the Market », in VELTHUIS, Olav Velthuis and BAIA CURIONI Stefano(Ed.), Cosmopolitan Canvases. The Globalization of Markets for Contemporary Art Oxford, Oxford University Press, 2015, pp. 170-192.

LÉVY, Clara, « La Maison de la Poésie, une résidence toute en souplesse », in BISENIUS-PENIN, Carole, Résidence d’auteurs, création littéraire et médiations culturelles (1) À la recherche d’une cartographie Nancy, PUN-Éditions universitaires de Lorraine, 2015, pp. 97 à 106.

QUEMIN, Alain, "La culture et ses clichés : analyse sociologique des œuvres de l’Ecole de photographie d’Helsinki" L’Année sociologique, vol. 65, n°1, 2015, pp. 148-168.

QUEMIN, Alain, « L’inégale distribution du succès en art contemporain entre les nations à partir des palmarès des “plus grands” artistes dans le monde : analyse sociologique » Proteus, n°8, « Qu’est-ce que la mondialisation fait à l’esthétique ? », 2015, pp. 24-38.

GALLINARI, Pauline, "Les communistes et le cinéma, France, de la Libération aux années 60" Presses Universitaires de Rennes, 2015, 302 p., ISBN : 978-2-7535-4103-0

Le projet cinématographique communiste français est ambitieux. Dès la Libération, les communistes cherchent d’une part à agir sur le champcinématographique dans le but d’influer sur le devenir économique du cinéma français. D’autre part, ils veulent agir avec le cinéma. Le considérant comme un instrument utile à la « propagande de Parti », ils encouragent la réalisation de films militants destinés à relayer le discours du PCF.

 

 

LEVY, Clara, "L’esprit du totalitarisme" et "Le roman d’une vie"

LE ROMAN D’UNE VIE, LES LIVRES DE CHEVET ET LEURS LECTEURS

JPEG - 33.4 ko
Le Roman d’une vie

 Paris, Éditions Hermann, coll. « Société et pensées », 2015, 260 p., ISBN : 9782705690748.

"Dis-moi ce que tu lis, je te dirai qui tu es !" A l’heure où la lecture de textes imprimés connaît un déclin manifeste, de nombreuses personnes résistent à cette tendance, certaines érigeant même un ouvrage au rang de "livre de chevet". Le présent travail repose sur une enquête approfondie menée auprès d’une centaine de lecteurs entretenant une relation intense avec leur livre de chevet. Clara Lévy s’attache, dans cet ouvrage, à comprendre les résonances identitaires que le lecteur projette sur son objet fétiche de lecture.

 

 

 L’ESPRIT DU TOTALITARISME, DE MUSSOLINI À DAESH

JPEG - 31.8 ko
L’esprit du totalitarisme

Paris, Éditions de l’aube, 2016, 176 p.

Les auteurs de ce livre partent d’un constat clair  : il n’y a pas eu de pensée du totalitarisme comme il y a eu une pensée du capitalisme, de la démocratie, de la dictature… C’est donc à la fois un concept «  repère  » et une notion chargée de passion.

Aujourd’hui, la montée des extrémismes – religieux, politiques – nous contraint à nous interroger plus que jamais sur ce qu’est le totalitarisme, un mot inventé par Mussolini  !
Certains parlent d’un «  totalitarisme islamiste  ». D’autres, d’un «  totalitarisme capitaliste  », ou encore d’un «  totalitarisme écologique  »  ! Mais que cela veut-il dire  ? Quelle est l’histoire de ce mot et surtout, quelle est l’histoire du ­totalitarisme  ?
En étudiant à la fois l’organisation totalitaire, le déni de la réalité totalitaire, mais aussi les rôles que jouent les hommes dans cette organisation et la violence que le totalitarisme engendre, Antoine Delestre et Clara Lévy nous offrent les clés pour mieux comprendre une notion qu’il est urgent de maîtriser.

GUILBAUD, Auriane, et SANSONETTI Philippe, "Le retour des épidémies" Presses Universitaires de France, 2015, 112 p., ISBN : 978-2-13-065070-6

En dépit des progrès scientifiques et du développement de la santé publique, des maladies connues depuis des siècles continuent de sévir (choléra, paludisme), tandis que de nouvelles maladies pouvant se disséminer à grande échelle apparaissent (sida, SRAS). Depuis la fin du XXe siècle, la possibilité d’une épidémie véritablement mondiale fait naître un sentiment de vulnérabilité. Cet ouvrage revient sur quelques-unes des épidémies qui affectent la population mondiale en ce début de XXIe siècle et en analyse les enjeux scientifiques, sociaux et politiques.

QUEMIN, Alain, "Art et société : recherches récentes et regards croisés Brésil – France"

Page d’Alain Quemin

 

Si la richesse des échanges entre le Brésil et la France est bien connue dans différentes sciences sociales comme la sociologie ou l’anthropologie où la présence française au Brésil a suscité des échanges très féconds qui ont clairement profité aux deux traditions nationales, il en va tout autrement de la sociologie de l’art, puisque les liens entre les deux pays restent encore largement à explorer. Pourtant, il existe clairement deux traditions nationales toutes deux marquées par le fort développement de ce domaine de recherche et, suite à leur forte croissance, les travaux qui se sont imposés au Brésil comme en France n’ont pas manqué de se rencontrer. Le présent ouvrage entend présenter l’état de la sociologie de l’art dans chacun des deux pays de forte tradition sociologique que sont désormais la France et le Brésil, en faire ressortir les spécificités mais aussi les traits communs, ainsi que les sujets de dialogue, que celui-ci soit déjà clairement amorcé ou en probable devenir.

 

Se a riqueza das trocas entre o Brasil e a França é bastante conhecida no âmbito das ciências sociais como a sociologia ou a antropologia, campos em que a presença francesa no Brasil suscitou intercâmbios muito fecundos que beneficiaram as duas tradições nacionais, o mesmo não acontece na sociologia da arte, área em que os laços entre os dois países ainda permanecem em grande parte inexplorados. Porém, existem claramente duas tradições nacionais marcadas cada uma pelo forte desenvolvimento desse campo de pesquisa, e, devido a seu progresso inegável, as pesquisas que se destacaram tanto no Brasil como na França forçosamente se encontraram. Esta obra intenta apresentar o estado da sociologia da arte na França e no Brasil. Ambos os países apresentando forte tradição sociológica, trata-se de destacar as especificidades de cada um, mas também os traços em comum, assim como os temas sobre os quais dialogam, quer estejam já iniciados, quer ainda estejam para acontecer

AUTISSIER, Anne-Marie, Europe et culture : un couple à réinventer ?

« Dans le domaine culturel comme dans d’autres, des solutions restent à inventer face aux mutations technologiques et économiques, dans une Europe confrontée à des enjeux mondiaux d’envergure. »

Où en est la belle utopie de l’Europe de la culture ? Comment la relancer ? Dans un contexte mondial chaotique, l’Union européenne se trouve en butte à d’innombrables fragmentations – politiques, existentielles, sociales. Son sursaut peut venir d’un choc culturel. Après des décennies de néolibéralisme, il est temps d’offrir des espaces de respiration et de partage aux Européens engagés dans la création, l’éducation populaire, les pratiques amateurs, la recherche sur les arts et la culture, l’éducation artistique et culturelle.

https://www.editions-attribut.fr/Europe-et-culture-un-couple-a 

GUILBAUD, Auriane, (dir.) "Les petits États au prisme du multilatéralisme", Critique internationale. Revue comparative de sciences sociales, n°71, 2016 - 172 p. internationale N°71

Plus de la moitié des États membres de l’ONU (105 sur 193) ont moins de 10 millions d’habitants et appartiennent au Forum des petits États (FOSS), groupe informel créé par Singapour en 1992 pour faire entendre leur voix dans les enceintes multilatérales. Quel intérêt ces petits pays trouvent-ils dans un engagement multilatéral ? Et dans quelle mesure, inversement, contribuent-ils à transformer le multilatéralisme ? Qu’il s’agisse du Luxembourg, du Qatar, de Singapour ou, plus généralement, des petits États au Conseil de Sécurité, l’analyse proposée ici nourrit une réflexion sur le statut de « petit État », à la fois ressource stratégique et contrainte pratique pour l’action multilatérale, ainsi que sur les usages du multilatéralisme pour influencer des relations asymétriques, s’affirmer sur la scène internationale et, éventuellement, s’affranchir de la qualification.

GUILBAUD, Auriane, « Health at the UN Security Council : Building a Legitimate Subject of Concern. A comparison between Resolution 1308 on HIV/AIDS and resolution 2177 on Ebola », LabToP Working Papers n°6, Octobre 2016

BONIFACE Pascal, VEDRINE Hubert, Atlas des crises et des conflits

Par Pascal Boniface, Hubert Védrine

Armand Colin / Fayard

160 pages

2016

Guerre civile en Syrie, offensives de Daech, démembrement de l’Irak, annexion russe en Crimée, revendications territoriales en mer de Chine, mouvements séparatistes au Mali, guerre d’indépendance au Soudan… la liste des crises et conflits mondiaux s’allonge en même temps qu’elle se diversifie.
Si les espoirs d’un monde pacifié au sortir de la guerre froide étaient illusoires, les causes, natures et scénarios de sortie des conflits actuels sont rarement analysés, à la fois de manière claire et dans leur complexité. C’est ce que fait cet atlas où se côtoient textes précis et cartographies éclairantes.
Cet atlas est l’outil indispensable pour tous ceux qui souhaitent comprendre les ressorts et mécanismes des crises et conflits qui ébranlent le monde dans lequel ils vivent.

Clara Lévy et Alain Quemin, « Contre "l’art cosmétique" : l’art engagé selon Marina Abramovic », in Florent Gaudez dir., Les frictions créatives art-politique, L’art, le politique et la création, tome 3

Clara Lévy et Alain Quemin, « Contre "l’art cosmétique" : l’art engagé selon Marina Abramovic », in Florent Gaudez dir., Les frictions créatives art-politique, L’art, le politique et la création, tome 3, l’Harmattan, Paris, 2016, p. 87 à 101.

Cet ouvrage est le troisième opus d’un triptyque consacré à l’étude des liens entre l’Art, le Politique et la Création. L’art est devenu un enjeu politique, social, culturel, économique, idéologique. À un moment où de plus en plus de voix s’élèvent pour affirmer que le lien entre art et politique est, soit erroné, soit dangereux, il importe de se pencher à nouveau sur cette relation complexe et sur les représentations qu’elle suscite aujourd’hui dans un climat de désillusion tant politique qu’artistique. Cet opus aborde : l’art comme absence et/ou dialogue avec le politique, les frottements et affrontements art/politique, l’interrogation politique des œuvres.

LA GÉOPOLITIQUE : 43 FICHES thématiques et documentées pour Comprendre l’actualité de Pascal Boniface

 

 

La géopolitique, en tant qu’étude des relations internationales, rend compte du phénomène de la mondialisation tout en analysant ses mécanismes. Pédagogique, ce guide commence par définir la géopolitique. Pratique, il propose 43 fiches thématiques et 22 cartes pour dresser un panorama des conflits, des problématiques et des tendances du monde actuel. Véritable best-seller, il constitue une synthèse d’introduction et de référence sur le sujet.
Pascal BONIFACE est directeur de l’Institut de relations internationales stratégiques (IRIS) et enseignant à l’Institut d’études européennes de l’Université de Paris VIII. Il a écrit ou dirigé une cinquantaine d’ouvrages ayant pour thème les relations internationales, les questions nucléaires ou la politique étrangère française.
En vente en librairie et sur le site internet de l’IRIS

MANGENOT, Michel, (dir.) Coordonner les affaires européennes, Revue française d’administration publique n°158

Comment se fabrique la politique européenne des États membres de l’Union européenne ? Comment fonctionnent les systèmes nationaux de coordination chargés d’élaborer et de défendre les positions nationales au sein du système décisionnel de l’Union ? Ces questions importantes ont été délaissées par la science politique et administrative depuis quinze ans. Aujourd’hui, face aux nouveaux modes de gouvernance européenne, existe-t-il encore un mode de « commandement » hiérarchique de l’État, ou, au contraire, assiste-t-on à une nouvelle fragmentation ?

Ce numéro qui réunit des contributions de spécialistes français et européens ainsi que de praticiens analyse tout d’abord le modèle français de coordination, ses transformations et ses spécificités sectorielles. Il décline ensuite une problématique transversale : le passage d’une logique classique de négociation intergouvernementale à une logique d’influence, notion beaucoup plus large et protéiforme, replacée ici au sein de plusieurs enceintes institutionnelles. Enfin, il envisage les liens entre coordination nationale et coordination à l’échelle européenne.

https://www.cairn.info/revue-francaise-d-administration-publique-2016-2.htm